Comment préparer son sac de randonnée ?

Guide, Préparation, randonnée -

Comment préparer son sac de randonnée ?

Votre prochaine randonnée est planifiée, vous connaissez l’itinéraire de voyage et vous arrivez maintenant à l’une des étapes les plus importantes pour ne pas gâcher cette expérience, la préparation de votre sac à dos.

Faire son sac à dos s’avère facile, et pourtant, se préparer en amont vous évitera bien des problèmes : Fatigue inutile, trop ou pas assez de matériel, oubli d’équipement d’urgence…Bien entendu, le sac et le contenu idéal n’existe pas et dépendra surtout de vos besoins. Il y a cependant quelques règles à respecter et c’est pour cela que nous allons voir en détails:

  1. Que mettre à l’intérieur ?
  2. Comment optimiser la configuration de son sac ?
  3. Comment le régler ?
  4. 8 règles à respecter pour préparer son sac à dos parfaitement.   

Que mettre dans son sac à dos de randonnée ?

Nous avons souvent tendance à nous adapter à notre sac à dos, le remplir de choses inutiles ou se contenter d’un volume restreint… La première chose à retenir est que c’est à VOUS d’adapter le sac à dos à VOS besoins.

Le matériel nécessaire va varier d’une randonnée à l’autre et les trois facteurs à prendre en compte sont :

  1. Le type de randonnée (autonomie complète, avec refuges…)
  2. La météo
  3. La durée d’expédition

Dans un premier temps, rassemblez tout votre matériel pour déterminer le litrage nécessaire avant l’achat ou le choix de votre sac à dos. Il vous suffira ensuite de mettre l’ensemble dans un sac dont vous connaissez le volume (sac poubelle…).

Vous devriez, plus ou moins vous rapprochez de ces valeurs :

Besoin litrage sac à dos randonnée

Pour ne rien oublier, voici une check-list des affaires essentielles. A vous de retirer ou d’ajouter certaines choses suivant le temps prévue, la durée du voyage et le degré d’autonomie :

Vêtements et accessoires

Il est recommandé de prévoir un sac en plastique facilement identifiable pour mettre tous les vêtements utilisés.

  • Tête : Bonnet, casquette, bob, cagoule, écharpe, lunette de soleil
  • Haut du corps : Doudoune, veste softshell/hardshell, T-shirt, gants
  • Bas du corps : Sous-vêtement, sous-pantalon,  pantalon imperméable, pantalon, short, chaussettes
  • Accessoires : Housse imperméable de sac à dos, sac étanche, poncho imperméable, bâtons de marche

Nourriture et consommables

La liste ci-dessous est constituée d’aliments faciles à conserver, offrant une alimentation saine et équilibrée (Nous rentrerons plus dans les détails dans un autre article dédié à la nourriture).

  • Equipements : Réchaud, assiette, couverts, briquet tempête
  • Protéine : Viande séché, sardines/thon en boîte, barre protéinée…
  • Lipide : Noix, amande, avocat…
  • Glucide : Avoine, banane, riz, pâte…
  • hydratation : Eau, préparation isotonique…

Matériel de campement

  • Tente
  • Sac de couchage (+ drap et sursac)
  • Matelas de sol
  • Sac poubelle

Si vous avez prévu de camper sous la pluie, je vous laisse découvrir un article intéressant qui donne 10 conseils utiles en cas de mauvais temps.

Matériel d’hygiène et d’urgence

  • Trousse de toilette : brosse à dent, dentifrice, savon de Marseille, shampoing, rasoir, déodorant, peigne, tampons, papier toilette
  • Santé : Trousse de secours, médicaments, anti-moustiques, crème solaire, couverture de survie, pastilles de purification d’eau
  • téléphone d’urgence
  • couteau suisse

Equipement d’orientation et électronique

  • Orientation : Boussole, carte, GPS
  • Electronique : Lampe frontale, chargeur solaire, câble USB, piles
N’oubliez pas d’emporter avec vous tous les documents important (carte d’identité, passeport, carte mutuelle, carte vitale…).

 

Comment optimiser la configuration de son sac à dos de randonnée ?

Vous savez maintenant quel sac à dos choisir et quoi mettre dedans. Il serait maintenant dommage de se contenter simplement de tout faire tenir dedans sans chercher à optimiser sa configuration. L’art de faire son sac à dos vous fera économiser du temps et de l’énergie, voyons ensemble comment s’organiser, étape par étape.

Stratégie de stockage

Stocker un objet dans un endroit plutôt qu’un autre vous évitera de chercher au fond de votre sac seulement pour un couteau. Au-delà du gain de temps, cela permet aussi d’être réactif en cas d’urgence. Par exemple, il est intéressant de mettre en évidence, dans un endroit rapidement accessible pour vous ou pour les autres, une trousse de secours…

Il faut savoir que c’est le type de sac à dos que vous aurez choisi qui déterminera le nombre de choix possible pour stocker vos affaires.

C’est le gros avantage des sacs à dos modulable. Nous pouvons ajuster le volume de stockage en ajoutant ou en enlevant des poches, mais surtout, nous pouvons les placer où bon nous semble, ce qui nous offre un nombre de possibilité infini pour optimiser la configuration du sac à dos.

Pour déterminer quoi va où, classez en trois catégories tout votre matériel :

Objets fréquemment utilisés :

Pour vous aider à classer vos objets, voici par expérience ce que nous retrouvons dans les objets les plus utilisés :

  • Couteau, lunette de soleil, lampe frontale, collations, carte, eau, poncho ou veste, crème solaire.

La plupart des choses citées ci-dessus ont l’avantage d’être léger et peu encombrant. Vous pourrez facilement les ranger dans des poches à portée de main (ceinture ventrale, poche de bretelle, poche de pantalon…).

Matériel d’urgence :

Pour ce qui est du matériel d’urgence, nous recommandons de dédier un compartiment entier pour celui-ci et de le mettre en évidence. Si vous êtes équipé d’un sac à dos modulable, accrochez une grande poche à l’arrière du sac avec un signe distinctif, comme une croix rouge par exemple.

Objets peu utilisés :

Tout ce qu’il reste devant vous doit théoriquement ne pas être souvent utilisé, contentez-vous de regrouper tout ce qui est lourd et tout ce qui est léger, afin de répartir le poids convenablement.

Répartition du poids

Bien répartir le poids permet non seulement d’équilibrer le tout, mais aussi de dépenser moins d’énergie.  Tenir une bouteille d’eau à bout de bras est beaucoup plus fatiguant que de la tenir près du corps, c’est le même principe pour votre sac. Plus le poids sera près du dos, moins il sera fatiguant de le porter. D’après nous, la configuration la plus intéressante est la suivante.

Réparatition du poids sac à dos randonnée

Lourd : Dans la partie rouge, nous retrouvons généralement la tente, le matériel de cuisson et la nourriture.

Léger : Dans la partie verte, on peut y mettre ses vêtements et son matériel d’hygiène. Les vêtements vont combler le vide et éviter le ballotement du contenu dans le sac à dos.

Léger / fréquence d’utilisation faible : Au fond du sac à dos, Tout le matériel de couchage (sac de couchage, sursac…)

Si votre sac à dos vous le permet, agrémentez-le d’accessoires (mousquetons, sangles, paracorde…), pour accrocher tout le matériel volumineux à l’extérieur du sac comme par exemple un matelas de sol.

Vérifiez tout de même, une fois en place, que le poids soit à peu près égale de chaque côté pour voyager encore plus confortablement. Il est préférable d’éviter de surcharger le sac au-dessus des bretelles.

Comment régler son sac à dos de randonnée ?

C’est une fois que votre sac est rempli que vous devez le régler pour l’adapter à votre morphologie. Le sac à dos peut en effet nous semble léger quand nous le portons quelques minutes et peut nous paraître beaucoup plus lourd après des heures de marche. Cette étape nécessite donc de  comprendre les différents systèmes de réglage.

Commencez d’abord par desserrer toutes les sangles du sac avant de passer à la suite.

Réglage de la ceinture ventrale

Ceinture ventrale sac à dos

La ceinture ventrale doit épouser la forme de vos hanches, ni au-dessus, ni en dessous. Pour le serrage, il est inutile de vouloir trop serrer et peut devenir à la longue inconfortable. Vos pouces doivent passer de chaque côté de la ceinture. Vous devriez normalement sentir le poids se déporter sur vos hanches.

Réglage des bretelles

Bretelles sac à dos

L’erreur la plus commune est de vouloir régler son sac à dos trop haut, cela risque de placer beaucoup trop de poids sur les épaules. Prenez comme repère le bas de votre sac, il doit idéalement se placer au niveau des hanches, c’est à vous ensuite d’ajuster les bretelles avec la ceinture ventrale pour déporter plus ou moins le poids sur vos hanches ou sur vos épaules.

Réglage de la sangle de poitrine

Sangle de poitrine sac à dos

La sangle de poitrine vous permet de stabiliser le sac à dos et de maintenir les bretelles en place. Si le sac le permet, déplacer la sangle de bas en haut pour l’adapter à votre morphologie et serrer-la sans pour autant gêner votre respiration.

Réglage des sangles de compression

Sangle de compression sac à dos

Si votre sac à dos est équipé de sangle de compression, profitez-en pour les ajuster par rapport au contenu. Vous aurez un sac beaucoup plus compact et stable, un gain de confort non négligeable.

8 règles à respecter pour préparer son sac à dos de randonnée comme un pro

Si vous avez suivi toutes les étapes précédentes, vous devriez théoriquement rencontrer aucun problème pendant votre excursion. Néanmoins, il est toujours possible de respecter quelques règles pour gagner encore plus de temps, de confort et de place dans votre sac.

Pour gagner de la place dans son sac à dos

  • Enrouler ses vêtements

Cela peut paraître insignifiant, et pourtant oui, enrouler ses vêtements plutôt que de les plier vous fera économiser de la place dans votre sac à dos. En plus d’un gain de place considérable, il sera beaucoup plus facile et agréable de chercher un vêtement particulier sans tout défaire.

Un petit détail pour les maniaques, vos habits ne seront pas froissés.

  • Enlever les emballages inutiles

Nous le savons, les emballages sont abusivement utilisés pour la grande majorité des produits que nous achetons. En plus de leur inutilité, accumuler les emballages vous fera perdre (beaucoup) de place dans un sac à dos. Faites preuve de bon sens et regardez tout ce qui pourrait être enlevé. L’exemple idéal est la boîte de médicaments. Inutile d’amener une boîte de 200 dans son petit carton, contentez vous de prévoir un peu plus et non beaucoup trop et de tout réunir dans un seul sac à zip hermétique (Notez bien le nom et la date limite de consommation des médicaments).

  • Identifier les choses que l’on n’utilise pas

C’est souvent les cas des débutants, ils emportent des choses dont ils ne se serviront même pas une seule fois pendant leur périple. C’est en pratiquant que l’on apprend, prenez note du matériel que vous n’utilisez pas pour votre prochaine randonnée.

Pour voyager plus confortablement

  • Ne pas avoir un sac à dos trop lourd

Votre sac à dos ne doit pas dépasser 25% de votre poids de corps. Comme énoncé précédemment, le sac semble plus léger qu’il ne l’est réellement si on le porte quelques minutes. Gardez en tête que tôt ou tard, vos muscles finiront par fatiguer et d’autres tenteront tant bien que mal de prendre le relais. Les symptômes d’un épuisement musculaire se fait ressentir lorsque l’on se sent incommodé par une position de marche et que l’on essaie de trouver la position idéal. Limitez le poids à 1/4 de votre poids de corps et vos lombaires vous remercieront.

  • Prévoir des protections étanches

La météo peut parfois sembler de notre côté, pourtant, nous ne sommes jamais à l’abri d’une petite averse gâchant une belle journée, surtout en montagne. Avoir du matériel mouillé c’est porté du poids inutile et cela risque, au mieux, de pouvoir se changer avec des habits humides, au pire, de casser vos objets électroniques et être malade.

Nous recommandons donc, peu importe la météo,  de ranger au minimum dans un compartiment, des protections extérieures : une housse imperméable pour le sac à dos et un poncho imperméable. En plus d’être efficace et abordable, ils sont très légers et prennent peu de place dans un sac à dos.

  • Accrocher le moins de matériel possible à l’extérieur du sac à dos

Surtout si le matériel est volumineux et lourd. Plus vous accrocherez du matériel à l’extérieur de sac, moins il sera ergonomique et plus votre sac à dos sera instable. Réfléchissez vraiment à la disposition du matériel à l’extérieur et accrochez-le avec le système le plus adapté (sangle de compression, mousqueton, pochette…).

Pour gagner du temps

  • S’équiper de sacs de couleurs

Pour éviter de mélanger le textile propre avec le sale ou bien le matériel électronique avec la nourriture, Classer vos objets au fur et à mesure dans différents sacs de couleur vous fera gagnez du temps quand vous chercherez ce qu’il vous faut.

  • Compartimenter le plus possible

Cela peut paraître évident, mais il est toujours bon de le rappeler. Les compartiments d’un sac à dos remplacent les tiroirs d’une chambre. Inspectez de fond en comble tous les compartiments que votre sac à dos possède (poche à soufflet, sous le sac à dos…). Vous serez parfois surpris de trouver de nouvelles possibilités.

Vous disposez à présent de toutes les informations nécessaires pour préparer un sac à dos à la perfection.

A vos sacs, prêt, randonnez !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés